Points Maison: Gryffondor 79 - Poufsouffle 51 - Serdaigle 32 - Serpentard 19
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bonjour, nous avons le regret de vous annoncer que le forum est fermé. Nul ne sait s'il reprendra. Excusez-nous pour la gêne occasionnée.

The Monster Book of Monsters and Billywigs

 :: Poudlard :: Extérieurs :: Cabane Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
Stephen Enjolras
Curly One Gryffondor
avatar
Messages : 154
Date d'inscription : 27/12/2016
Localisation : Reading somewhere...
Sam 31 Déc - 16:06
Lorsque le Poufsouffle émergea lentement de son sommeil empoisonné, Stephen ne put s'empêcher de se sentir soulagé. Le rouquin reprenait connaissance, et à première vue il se portait assez bien. Tout le contraire du blond, qui toussait et toussait sans interruption. Sa gorge grattait et brûlait, visiblement attaquée par les fumée qu'il avait malencontreusement inhalées. Pire, son souffle commençait à se faire plus rauque et plus rêche, il allait s'en dire que si rien n'était fait dans les prochaines minutes pour le soigner, l'homme aux yeux bleus pourrait courir alors un réel danger.

Heureusement pour lui, Elliot avait été immédiatement réceptif à la douleur de son invité. D'un coup d'oeil, il avait vérifié l'état des deux créatures, mais pas que. Le jeune garçon aux yeux bicolores venait de parler au Gryffondor, disant qu'il serait de retour dans un instant. Sous la puissance de la toux, le Français n'avait pas bien compris vraiment ce qu'on lui disait, mais il faisait confiance au rouquin. Celui-ci après s'être relevé difficilement se dirigeait vers la cabane avec une idée bien en tête. Le sorcier à terre ne pouvait que le regarder disparaître dans la maison, trop secoué par l'irritation.

Le professeur des Soins revint très rapidement, et, armé de sa baguette, lança un sort sur le pauvre homme. Une chaleur intense suivit d'un froid glacial, voilà en quoi consistait le sortilège Episkey. La douleur de Stephen s'estompa promptement, l'autorisant à prendre de grande goulée d'air. C'est ce qu'il fit, bien heureux de pouvoir respirer correctement. Cela lui était à présent possible grâce à son hôte attentionné. Toujours en récupérant son souffle, le Français adressa un regard de remerciement et de respect à son sauveur. Celui-ci le lui rendit, soulagé de voir que tout rentrait dans l'ordre. Aucun des quatre êtres n'était plus en danger, Scamander pouvait se rassurer maintenant.

Le silence retomba devant la cabane. Le Billywig et le Monstrueux Livre des Monstres se portaient bien, tout comme les deux sorciers après un instant de repos. Enjolras se demandait même si une autre catastrophe n'allait pas tarder à faire son apparition. C'est vrai, depuis qu'il avait rencontré le Poufsouffle, les deux jeunes hommes avaient connu beaucoup de mésaventures pour un premier contact. Certains auraient pu dire qu'ils étaient maudits par le mauvais œil, mais ce ne serait qu'exagération. En fait, ces épreuves avaient sûrement dû rapprocher les deux étudiants, d'une manière certes pas très conventionnelle, mais ça ne gênait pas Stephen pour autant.

Alors que le blond s'apprêtait à prendre la parole, il fut coupé tout à coup par le rouquin penchant dangereusement en avant. La panique revint en force alors que le Français croyait à l'évanouissement soudain de sa connaissance, mais il n'en était rien. En fait, le Britannique s'était approché pour enlacer tendrement le Gryffondor. Cette réaction surprit le plus vieux, qui ne s'attendait franchement pas à cela. Mais ce n'était pas pour autant que cela le dérangeait. Au contraire.

Sentir l'amoureux des créatures contre lui relaxait le blondinet. Il n'aurait jamais espéré quelque chose de tel de la part du timide Blaireau, mais après tout ce qu'il venait d'arriver, les deux hommes avaient été pas mal perturbé. Enjolras aurait souhaiter que cette étreinte dure plus longtemps, mais il sentait déjà le vent revenir à l'assaut contre les deux corps proches l'un de l'autre. De plus, il commençait à se faire tard. Stephen se résolu néanmoins à s'extirper doucement de l'embrassade, sous le regard bienveillant, quoique inquiet, de son nouvel ami.

L'homme bouclé se releva, récupéra son Monstrueux Livre des Monstres, puis se tourna vers son professeur. Il savait que si il tentait de proposer son aide pour nettoyer le chantier de la cabane, le rouquin le congédierait gentiment, mais fermement. Passer du temps avec le plus jeune avait permis au Gryffondor d'en savoir plus sur le garçon. En fait, on pouvait rapidement cerner son caractère : Timide, pas très sûr de lui, mais gentil, poli et adorable. Un digne représentant de la Maison Poufsouffle en somme toute.
Stephen ne pouvait que sourire face à cette personne qu'il trouvait incroyablement intéressante. Mais le temps passait, et il fallait devoir se séparer. Le blond s'adressa une dernière fois à l'homme aux yeux bicolores. Ce qu'ils étaient attirants ces iris vairons…

« Thank you Sir. Vous m'avez aidé et je vous dois beaucoup. J-j'ai hâte qu'on se retrouve pour votre prochain cours… Bye bye ! »

Enjolras se retourna alors et prit le chemin jusqu'à la grande école. Il se retournait discrètement quelque fois pour observer le rouquin, qui lui le regardait partir, un grand sourire sur le visage.

_________________
"Nobody cares about your lonely soul !"
Do you hear the people sing, singing the song of #cc0000
Revenir en haut Aller en bas
Elliot Scamander
Poufsouffle Roux
avatar
Messages : 174
Date d'inscription : 16/12/2016
Age : 20
Localisation : Do you need me ?
Lun 2 Jan - 23:17
The Monster Book of Monsters and Billywigs- ft. Lovely Curly One ♥ -

Elliot Scamander

Stephen Enjolras

Il n’y avait rien pendant quelques minutes. Simplement deux corps se relaxant après une rude fin de journée. Elliot était contre le sorcier qui lui avait probablement sauvé la vie, sans savoir pourquoi il faisait cela. Ce n’était pas dans le genre du Poufsouffle d’établir un contact corporel, et encore moins quelque chose d’aussi spécifique. Cet enlacement était peut-être dû au fait que le professeur avait eu beaucoup trop de pression en lui et qu’il avait vu chez le Gryffondor un moyen de penser à autre chose. Il fallait bien avouer que ces deux jeunes hommes avaient eu une rencontre particulière et dérangeante par moyen. Mais également agréable, bien que le rouquin se tienne bien d’en parler. Il ne s’acceptait pas en tant que tel, et pourtant, il se sentait bien auprès de Stephen. Mieux, il arrivait enfin à détendre ses muscles, à lâcher un peu prise.

Cette étreinte semblait très longue pour Elliot Scamander, bien que cela ne lui déplaise pas. Le Gryffondor avait enfin reprit de la température et l’amoureux des bêtes pouvait même sentir de la chaleur douce émanait du corps de l’autre magicien. C’était très agréable pour lui, et secrètement, il espérait que le blond en profite également. Que le français aime ce contact. Après tout, les deux venaient de traverser des épreuves assez… Etroites, alors pourquoi pas ? C’était le moment ou jamais de se rapprocher, ne serait-ce qu’un peu, l’un de l’autre. Mais le rouquin ne se faisait pas d’illusion. Enjolras pouvait bien être simplement très poli. Il était peut-être charmeur mais pas vraiment intéressé pour une relation et… Enfin ! A quoi pensait le Poufsouffle ? Il était temps de passer à autre chose, même si ce n’était pas très plaisant.

Alors qu’Elliot profitait de ses dernières secondes de répit, il sentit le corps du bouclé se mouvoir. C’était fini. Le troisième année rompit le contact, puis se releva avant d’attraper son Monstrueux Livre des Monstres. Le Blaireau ne s’était pas encore remis sur ses pieds, il regardait Stephen distraitement, comme s’il avait à présent la tête ailleurs. Cette rencontre avec le blond avait décidément beaucoup affecté le sorcier roux et il lui faudrait du temps pour tout remettre en place. Mais une chose était sûre : le professeur appréciait vraiment cet élève de Gryffondor. Il y avait quelque chose entre eux, un bon feeling.

Puis, le jeune homme au regard bicolore releva brusquement la tête lorsqu’il entendit la voix d’Enjolras. Ce qu’elle était agréable, cette voix… Le blond devait partir, assurément. Le temps filait à vivre allure et la nuit commençait doucement à montrer son museau. Les élèves n’avaient pas le droit de rester à l’extérieur après le couvre-feu, et il leur fallait manger dans la Grande Salle. Oh, bien entendu, les deux sorciers avaient encore du temps devant eux. Simplement, en restant ainsi, ils n’allaient pas avancer et finiraient certainement par être en retard, ou par s’attirer des ennuis. Et puis le français avait surement besoin de faire le tri dans ses notes, ce genre de chose. Elliot ne pouvait, de toute façon, pas le retenir.

Le professeur était resté là, muet, regardant son élève partir en direction du château. Il souriait un peu à mesure que le Gryffondor devenait plus petit à cause de la distance. Le rouquin avait pensé à faire signe à l’autre sorcier, mais il était encore bien trop timide pour cela. Les deux jeunes gens en était encore au début de leur rencontre, pas de quoi devenir les meilleurs amis du monde. Et puis, le troisième année n’était tout simplement pas à l’aise avec ces gestes. Il n’avait pas l’occasion d’en faire très souvent à vrai dire…

Finalement, ce cours avait été très… Etrange mais terriblement fascinant. Il était même presque certain que ce jour-là, Scamander avait appris bien plus que le bouclé.



To be continued...


_________________
"It was open ?" "Just a smidge..."


Elliot has troubles in #e0a982 | Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» World of Pocket Monsters (WOPM)
» Detroit Monsters
» Every Lonely Monsters
» drop sur les boss monsters
» Monster Mercenary Card

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Carpe Retractum :: Poudlard :: Extérieurs :: Cabane-
Sauter vers: