Points Maison: Gryffondor 79 - Poufsouffle 51 - Serdaigle 32 - Serpentard 19
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

La potion de tout les dangers

 :: Poudlard :: Les salles de cours/couloirs :: Salle Potions Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Messages : 93
Date d'inscription : 27/12/2016
Dim 1 Jan - 23:17
Quelle belle journée aujourd’hui encore, le Royaume-Uni  a décidemment des sacrés paysages à offrir c’est indéniable, pourtant le maître de potions semblait ne pas pouvoir en profiter pleinement. La raison est des plus simples à comprendre : Luke était professeur, et donc  il se devait de dispenser son savoir à tout les élèves présents ici.  Et en cette matinée qui s’annonce longue et ardue, le premier cours que le grand brun s’apprêtait à donner serait celui pour les 3èmes années, il venait donc de préparer pour eux plusieurs marmites dans lesquelles des potions d’Aiguise-méninges, du véritasérum, ainsi  que du Polynectar. Les élèves commençaient à arriver tandis que monsieur Rogue les attendait patiemment près de ses potions qui continuaient de mijoter tranquillement sur la table du professeur.

Les élèves prirent donc position dans la salle se trouvant donc un binôme d’une autre maison, tandis que Luke se montrait enfin face à eux, prêt à leur expliquer son cours :

« Bienvenue à vous dans le cours qui vous servira à mieux comprendre et apprécier l’art subtile de la concoction de potions. Je ne pense pas qu’un seul d’entre vous sera capable d’en savourer la complexité, alors à vous de me prouver le contraire, pour cela vous allez me dire ce qu’il y a dans chacune de ses marmites, ainsi que les propriétés de chacune d’entre elles. »

Luke regarda attentivement les élèves venir tour à tour regarder, sentir et observer chacune de ses décoctions magiques. Les premiers à répondre donnaient des réponses aléatoires, sans même se soucier de la médiocrité de leurs réponses, ce manque de capacité affligeait profondément le professeur qui se demandait si ne serait-ce qu’un seul d’entre eux serait capable de donner au minimum une bonne réponse, histoire de pouvoir espérer faire quelque chose de ces jeunes sorciers.
Puis dans la masse de mauvaises réponses, monsieur Rogue avait remarqué qu’un élève n’avait rien proposé comme réponse, il était temps que ce jeune nous dise ce qu’il en pense, si bien que Luke n’attendit pas longtemps avant de l’interpeller :

« Vous là-bas, oui vous l’élève de Poufsouffle, j’attends toujours votre réponse, alors selon vous quelles sont les potions présentes dans ces chaudrons, dépêchez-vous de répondre. »

L’homme aux yeux marrons était intrigué par cet élève resté discret et distant pendant tout ce début de cours, comme s’il ne prêtait aucune attention à ce cours de Potions, ce comportement ne plaisait pas au professeur qui ne supportait pas ce genre d’attitude, ne restait plus qu’à voir la réponse du concerné…

_________________
Je pourrais vous apprendre à mettre la gloire en bouteille, distiller la grandeur, et même à enfermer la mort dans un flacon si vous étiez autre chose qu’une de ces bandes de cornichons à qui je dispense habituellement mes cours.




Luke vous mijote en #FF0000
Revenir en haut Aller en bas
Elliot Scamander
Poufsouffle Roux
avatar
Messages : 174
Date d'inscription : 16/12/2016
Age : 20
Localisation : Do you need me ?
Mar 3 Jan - 0:05
La Potion de tous les dangers- ft. Curly et Tarba ♥ -

Luke Rogue

Stephen Enjolras

Elliot Scamander se rendait à un cours de Potions ce jour-là. C’était son premier de l’année et il était extrêmement tendu à l’idée d’y participer, et ce même s’il avait des facilités dans ce domaine. De plus, le cours se déroulait en interclasse, ce qui voulait dire encore plus d’inconnus que dans sa classe habituelle. Pas de quoi rassurer le jeune sorcier qui n’osait même pas penser aux remarques qu’il allait entendre ci-et-là. Non pas qu’elles l’atteignaient complètement, mais tout de même ! Une goutte d’eau plus une goutte d’eau, cela finit toujours par déborder… Heureusement, le rouquin n’en était pas encore là et il allait faire avec. Et puis, il fallait se concentrer sur les paroles du professeur et sur les mixtures, pas sur les élèves.

Il arriva donc légèrement en avance, et il traversa les cachots avec hâte. Elliot avait entendu des murmures en passant devant les élèves déjà présents mais il n’avait rien compris. Tant mieux, c’était toujours cela d’éviter. Son statut de professeur lui donnait bien entendu des avantages indéniables, et le garçon était fier que Dragonclaw lui offre ce poste. Mais tout de même, son jeune âge faisait que les autres sorciers étaient jaloux. Certains voulaient être à sa place, d’autres se plaignaient pour le plaisir. Le descendant de Newton essayait de passer au travers, toujours. Trop timide pour riposter ou pour demander aux autres de cesser leurs magouilles, il encaissait encore et toujours. Pour cette fois-là, son plan était simple : se concentrer sur les ingrédients communs des potions et ne pensait qu’à cela en dehors du cours. De quoi faire abstraction des mauvaises langues.

Finalement, quelques minutes plus tard, le professeur fit entrer les élèves et il fallait prendre place. Comme à son habitude, Elliot ne s’imposa pas et attendit que la masse noire maigrisse avant de se trouver une place. Il chercha du regard les places restantes et ses yeux bicolores tombèrent sur quelqu’un qu’il connaissait. Une aubaine, une chance. Il s’agissait d’un jeune homme de chez Gryffondor, avec des cheveux blonds et bouclés… Le rouquin n’attendit pas une seconde de plus pour aller saluer son nouvel ami.

« Stephen… ! Bonjour, ça me fait plaisir de vous voir ici… »

Un sourire timide s’installa sur le regard du professeur en herbe qui baissa ensuite légèrement la tête ; il regardait un peu dans tous les sens, nerveux.

« J’ai de la chance… Si vous n’aviez pas été là, j’aurai pu avoir des problèmes pour choisir mon binôme.

E-em, vous êtes partant ? »


A cette pensée, le rouquin déglutit avant de reposer ses yeux sur l’intéressé. Il faisait vraiment pitié avec sa mine de Boursouf battu mais ainsi était Elliot. Enfin, après cet échange avec Stephen Enjolras, l’amoureux des bêtes s’installa, déposant son imposante malle au sol. Cette malle était identique en apparence à celle qu’il utilisait pour les cours, mais le contenu était… Très différent.
Alors que tout le monde prenait place, le professeur des Potions se plaça devant le groupe d’élève. Il n’avait pas l’air très commode et Scamander se sentait déjà mal à l’aise. Le Poufsouffle aurait aimé voir quelqu’un d’accueillant et de souriant, mais tant pis.

Le brun qui leur faisait face n’était vraiment pas prévenant. Sans ménagement, il s’adressa aux sorciers de troisième année comme s’ils n’y connaissaient rien en matière de concoction. Si Elliot avait été plus sûr de lui, il se serait certainement vexé. Néanmoins, il prit les remarques du professeur pour lui et garda la bouche fermée, malgré les protestations discrètes de certains de ses collègues. Ensuite, Luke Rogue débuta le cours sans attendre. Il posa directement une colle aux intéressés en présentant trois petits chaudrons. Dedans, il y avait des potions différentes et le brun voulait que ses disciples les identifient.

Ainsi, les jeunes magiciens se déplacèrent dans la classe pour arriver devant les fameuses potions mystères. Elliot pu apercevoir qu’il y avait vraiment une grande diversité de sorcier et cela lui donna un frisson dans le dos. Il n’était pas à l’aise dans sa propre classe de Poufsouffle, alors là, c’était une épreuve encore plus grande. Ses yeux vairons observaient distraitement les allers et venues des élèves en robes noires qui répondaient des choses étranges parfois. Du Jus de Chaussette, un Filtre d’Amour… Même les représentants de Serdaigle semblaient déroutés par les liquides. Cela n’était pas pour rassurer le rouquin qui, timide comme il était, préféra ne pas bouger. Avec un peu de chance, le professeur allait donner la réponse et il serait tranquille. Non pas que l’amoureux des créatures n’avait pas envie de travailler, loin de là. Néanmoins, avec tous ses sorciers qui essayaient de deviner les noms des potions, il n’avait pas envie de se mêler à la petite foule.

Même lorsque son binôme, Enjolras, quitta la paillasse, Elliot ne broncha pas. Il était presque paralysé de se retrouver tout près de toutes ses personnes qui se bousculaient et parlaient. Dans les autres cours, c’était tout de même plus calme et il n’y avait, normalement, que des Poufsouffle… Tout à coup, Scamander sentit le poids d’un regard sur lui. Doucement, il releva la tête afin de découvrir que son professeur était en train de le juger de loin. Rapidement le rouquin détourna le regard, se faisait tout petit. Il espérait que le brun n’allait pas lui adresser la parole… Bien entendu, chaque fois qu’un élève espérait cela, c’était tout le contraire qui se produisait.

Monsieur Rogue s’adressa donc au jeune homme, bien décidé à le faire sortir de sa passivité. Le cœur du Blaireau battait la chamade, il n’avait pas voulu cela. Mais il fallait bien se lancer alors Elliot quitta sa place, nerveux. Il s’approcha, fixant les chaudrons de ses yeux bicolores, presque écarquillés par le stress. Il fonça même dans le bras d’un Serdaigle qui lui adressa un regard noir.

« V-Vraiment désolé… »

Le rouquin balbutia quelques excuses puis prit place devant les chaudrons. Toute la classe avait le regard posé sur lui à cause de l’intervention du professeur, la pression était énorme. Le professeur de Soins observa d’abord les liquides d’assez loin. Les autres sorciers avaient de la chance que le professeur leur ait proposée des potions non dangereuses. Autrement, en reniflant les mixtures ainsi, ils auraient pu avoir de sérieux problème. Mais dans un doute permanent, le jeune de Poufsouffle avait pris l’habitude de regarder d’abord l’aspect des potions avant de s’en approcher. Il se pencha donc ensuite légèrement afin d’humer l’odeur des préparations.

Dans un premier temps, Elliot Scamander n’arrivait pas à mettre la main sur le nom des liquides. Il pensait à trop de chose à la fois et imaginait déjà les remarques des autres. Néanmoins, il se reprit ensuite mentalement ; il était capable de donner au moins une bonne réponse. Avec ses connaissances, cela ne devait pas être très compliqué…
Après quelques minutes de réflexion, le sorcier roux avait une potion en tête. Il était presque certain qu’il s’agissait du Polynectar, potion réputée. Il l’avait reconnu grâce aux bulles présentes à la surface, ainsi qu’au petit bruit qu’émettait la potion.

Mais le Blaireau ne releva pas la tête tout de suite. Il était à présent concentré sur son travail. Passant au second chaudron, le Poufsouffle vit qu’elle était incolore et inodore. Ce qui était tout de même assez peu commun pour être souligné. Il se plongea alors dans ses souvenirs, espérant retrouver quelque chose y ressemblant. Pendant ce temps-là, le silence régnait dans la pièce, quelque fois on pouvait entendre des murmures, mais rien d’autre. Tout était devenu très calme… Et grâce à cela, Elliot pu retrouver ce qu’il cherchait. Du Veritaserum certainement, à la vue de l’aspect. Et puis, il imaginait bien cela venant de la part de son professeur. De même que pour le Polynectar.

En revanche, la dernière concoction posait problème au descendant de Newton Scamander. Se rendant alors à l’évidence, il redressa lentement la tête pour regarder dans le vide, du côté gauche de monsieur Rogue.

« Je pense que… Ce chaudron –il pointa l’objet d’un doigt- contient… Du Polynectar. Le bruit qu’émet la potion n’est pas anodin… »

Le rouquin marqua ensuite une courte pause, toujours avec un visage un peu perdu, comme s’il réfléchissait en même temps qu’il s’adressait au professeur. Il continua après :

« Ici… Ce doit être du… Veritaserum. Son apparence semblable à l’eau m’y fait penser.

En revanche… »


L’élève de la Maison Noire et Jaune porta son attention sur le dernier chaudron non identifié.

« Je… Je ne sais pas pour celle-ci Monsieur, excusez-moi… »

Elliot se retira ensuite légèrement en arrière mais resta toujours face à la table où étaient posée les fameuses préparations de Luke Rogue. Il attendait ensuite que son professeur valide ou non ses réponses, en tremblotant très légèrement.

_________________
"It was open ?" "Just a smidge..."


Elliot has troubles in #e0a982 | Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Stephen Enjolras
Curly One Gryffondor
avatar
Messages : 154
Date d'inscription : 27/12/2016
Localisation : Reading somewhere...
Mar 3 Jan - 23:58
Aujourd'hui, Stephen Enjolras avait cours de Potions. Et si un air renfrogné avait baigné son visage depuis le début de la journée, c'était bien à cause de ça. Certains sont plutôt de l'autre côté de la barrière : 'c'est grâce à' au lieu de son contraire 'c'est à cause de'. Mais le Gryffondor se positionnait sans problème dans la deuxième catégorie. Déjà, il y avait tellement de moyens de façonner tellement d'élixirs aux effets tellement variés… Rien que d'y penser, cela lui donnait le tournis. Pas non plus sans mémoire, il avait tout de même beaucoup de mal à retenir le nom étrange des ingrédients et potions, lui qui n'était pas encore familier avec l'univers magique. Autant de possibilité pour autant de chance de faire tout péter, pour le blond c'était clairement une prise de risque inutile. Mais il n'y avait pas que cela qui le dérangeait.

Bon, si les leçons se passaient en interclasse, le Français n'y prêtait que peu d'attention. Au mieux, il pourrait faire la connaissance avec d'autres personnes que celles de sa Maison. Après tout, c'était par le biais d'un cours -enfin option- offrant cette diversité que Stephen avait pu faire la connaissance de Elliot Scamander. Un gentil Poufsouffle, quoique un peu réservé et qui avait tout de suite attiré l'attention du jeune homme. Peut-être même se retrouveraient-ils dans la même classe, vu que Scamander était Professeur de Soins aux Créatures Magiques, mais avant tout un élève de troisième année comme lui. En fait, ce système de mélange n'était pas pour déplaire au blond, même si il retrouverait bien quelques Serpentard dissidents avec lui. Il ne les aimait pas vraiment ceux-là. Tout comme l'endroit où allait se dérouler la dispense. La salle se situait dans les Cachots, pas vraiment très agréables comme lieux.

Mais il fallait faire avec. De toute façon, il ne s'agissait là que d'une heure, sauf si Enjolras écopait d'une retenue. Ce serait vraiment exceptionnel, mais le Gryffondor ne savait pas à quoi s'attendre, alors pourquoi pas. En espérant que le professeur soit sympa, tolérant ou du moins neutre, si le garçon s'ennuyait il pourrait toujours échapper à la punition en faisant semblant d'être un minimum intéressé. Ce sujet ne le passionnait guère et les efforts fournis seraient moins conséquents que dans d'autres matières. Pourtant il ne fallait pas négliger ce cours, même le blond l'aurait bien voulu.

C'est ainsi que, la mort dans l'âme, le jeune homme descendit aux Cachots. Les élèves attendaient non loin de la salle, souvent regroupés en Maison que dispersés. Stephen rejoignit alors des compagnons de Gryffondor et s'engagea dans une discussion qui coupa court rapidement. Il était déjà l'heure de rentrer en classe. Avec un soupir, l'homme aux yeux bleus rentra en se frayant un chemin parmi les sorciers. Avec un peu de chance il pourrait dégoter une place pas trop mal : Au fond de la salle, mais pas tout à fait. Sinon l'enseignant pourrait se méfier et avoir l'oeil sur lui.

Il trouva donc son bonheur dans la rangée la plus à droite de la pièce. Si au début il était tout seul, il fut soudainement rejoint par quelqu'un qu'il connaissait déjà. Elliot salua le blond toujours avec cette attitude quelque peu hésitante. Le rouquin était apparemment content de le revoir, ce qui était également le cas pour le plus vieux. Enjolras ne tarda pas à lui répondre en souriant.

« Hello Sir ! It's nice to see you again ! »

Depuis qu'il avait découvert que le Poufsouffle comprenait la langue de Marianne, le sorcier au blason rouge ne s'était pas privé pour en user dans ses paroles. C'était un peu une façon de s'adresser exclusivement à l'amoureux des bêtes, ce qui pouvait renforcer leur lien en quelque sorte.

Elliot lui demanda nerveusement si il pouvait devenir son binôme pour le cours de Potions. Le bouclé accueillit chaleureusement la question en approuvant de la tête. Il était plutôt heureux de se retrouver avec le professeur de Soins. Au moins, Stephen ne s'ennuierait pas. Le rouquin déposa sa grande malle au pied de la table, toujours stressé. Le mage de la Maison du lion allait lui faire un brin de conversation quand le professeur se plaça soudainement devant le groupe d'élèves. Le cours allait débuter, au plus grand dam du Français.

De plus, l'air rêche et froid du pédagogue ne contribuaient pas à rassurer les deux jeunes hommes. Enjolras pouvait à présent dire adieu à son professeur sympa, tolérant ou neutre. L'expert en Potions prit donc la parole sans même se présenter. Heureusement le blond savait de nom à qui il avait affaire. Luke Rogue. Cela lui rappelait quelque chose, mais il n'arrivait pas à remettre le doigt dessus. Tant pis, de toute façon il y avait plus important en ce moment.

Le professeur s'adressa à sa classe comme à des ignorants, ce qui déplut immédiatement au Lion d'Or. Il n'avait aucun droit de les rabaisser alors qu'il s'agissait là du premier cours de l'année. Et même si c'était à peu près la vérité à propos de Stephen, il ne le se cachait pas de toute manière, il n'empêche que cette accusation sous-entendue était blessante pour d'autres sorciers. D'ailleurs, le blond entendit quelques chuchotements d'indignation aux quatre coins de la pièce, ce qui renforça sa frustration. Ce premier contact avec le professeur n'était décidément pas concluant pour le valeureux mage. Mais peut-être était-ce un moyen d'accentuer la pression sur les étudiants pour les pousser à faire de leur mieux ? Si tel était le cas l'intention était louable, mais pas très orthodoxe. Le Français décida donc d'attendre un peu avant de se prononcer sur le brun.

Mais la suite n'allait pas pour lui plaire, vu que M. Rogue lança une espèce de contrôle surprise où l'enjeu était de deviner le contenu de trois marmites placées sur son bureau. Si c'était tout à fait son droit en tant que professeur, l'avis du Gryffondor ainsi que son grognement de mécontentement devinrent purement subjectifs. De ce fait, les élèves défilèrent un par un devant l'espace réservé au grand maître des Potions. La plupart tentait de reconnaître au mieux, quant aux autres ils répondaient un peu au hasard. Finalement, peut-être que le brun avait eu une bonne déduction. Mais lorsque ce fut au tour de Stephen de passer devant tout le monde, il ne pouvait s'empêcher de penser que le professeur n'était pas clair.

Les trois chaudrons contenaient différents liquides. Le blond n'en reconnut évidemment aucun, mais plutôt que d'informer M. Rogue de cette lacune, il préféra la jouer un peu plus provocateur. Cet homme venait d'abuser de son statut pour rabaisser ceux à qui il était censé apprendre des choses. Et ça ne plaisait pas vraiment au bouclé, qui tenait en horreur les tyrans et autres. Et lui commençait déjà à y ressembler.

« Dans le premier chaudron, je dirais… De la soupe ? Ici, plutôt de l'eau. Et là, bah je sais pas trop. Un remède contre la toux peut-être ? »

Oui c'était stupide, mais le sorcier ne voulait pas faire d'effort devant le maître des élixirs. De plus, cela pouvait très bien être un piège ! Mais à voir son regard sévère et dur, le Gryffondor retourna à sa place non sans un soupir. Vivement que cette heure s'achève.

Alors qu'il reposait sa tête dans sa main, le blond sursauta lorsque Luke interpella Elliot à côté de lui. Il souhaitait voir à l'oeuvre cet élève qui n'avait pas encore participé. Le Français croisa un instant son regard empli de détresse tandis qu'il se déplaça en direction du bureau. Si au début le rouquin ne disait rien, il se reprit cependant après quelques minutes, plus calme et plus serein. Il énonça ses réponses, extrêmement tendu. D'abord du Polynectar, puis du Veritaserum… Et même si il ne savait pas pour la dernière substance, le blond ne pouvait être qu'impressionné. Où Diable allait-il chercher des noms pareils ?

Peut-être que Elliot pourrait l'aider ? Il semblait plutôt à l'aise avec les Potions, si on mettait son stress constant de côté évidemment. Enjolras ne s'en fit pas trop alors pour le Poufsouffle. Il ne fallait à présent qu'attendre la réponse du professeur...

_________________
"Nobody cares about your lonely soul !"
Do you hear the people sing, singing the song of #cc0000
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 93
Date d'inscription : 27/12/2016
Jeu 5 Jan - 17:41
Les réponses ne tardèrent pas à défiler, et toutes furent des plus désastreuses, les secondes défilèrent sans qu’une seule de ces potions pourtant bien connues du monde magique n’aient pu être nommées correctement. Jusqu’au moment où le jeune poufsouffle pointé du doigt quelques secondes auparavant ne commence à s’exprimer, il pointa d’abord du doigt le Polynectar, puis le vritasérum, il donna deux bonnes réponses mais quand vint la troisième marmite, le jeune garçon ne put que s’excuser de ne pas savoir. Malgré tout le professeur ne changea pas d’expression et attendit que l’élève retourne à sa place pour ensuite prendre la parole en visant dans un premier temps toute la classe, puis ce-dernier plus particulièrement dans un second temps :

« Et bien je vois que quasiment aucun d’entre vous n’a été capable de me donner une seule bonne réponse, comme c’est affligeant. Heureusement pour vous une personne a réussi l’exploit de nommer deux potions, bien que ce-dernier ait oublié le plus important à savoir en donner les propriétés, chose qui est pourtant très aisée. Il aurait peut-être su leurs effets s’il avait pris de la potion situé dans le troisième chaudron, il s’agissait d’une potion d’aiguise-méninges. Potion qui comme l’indique son nom permet de mieux réfléchir, chose que certains auraient pu faire avant de répondre. »

Luke tourna alors son regard vers le binôme du jeune Poufsouffle, le Gryffondor ne semblait rien connaitre du monde magique aux vues de ses réponses, après tout il avait qualifié le Polynectar de soupe, le Véritasérum d’eau et pour la dernière potion, d’un remède contre la toux… Ces propos tendaient à irriter le professeur, qui pour oublier préférait annoncer le cours du jour. Il savait en son for intérieur que ce cours allait surement être catastrophique aux vues de son petit test, mais bon il ne fallait pas en espérer beaucoup venant de sorciers qui ont suivi des cours auprès de leurs parents. C’est donc sur le même ton froid et rauque que le grand brun énonça leur premier exercice du semestre :

« Bien, maintenant que ce petit test est passé, vous allez devoir concocter,  dans le temps restant ce qui se rapproche le plus d’une potion de ratatinage, je suis curieux de voir qui parmi vous arrivera à quelque chose de décent… »

Avant de finir sa phrase, Luke jeta un regard vif sur l’ensemble de la classe et plus particulièrement sur le duo qui l’intriguait. Nul  doute que cette potion va faire l’effet escompté durant ce cours …

_________________
Je pourrais vous apprendre à mettre la gloire en bouteille, distiller la grandeur, et même à enfermer la mort dans un flacon si vous étiez autre chose qu’une de ces bandes de cornichons à qui je dispense habituellement mes cours.




Luke vous mijote en #FF0000
Revenir en haut Aller en bas
Elliot Scamander
Poufsouffle Roux
avatar
Messages : 174
Date d'inscription : 16/12/2016
Age : 20
Localisation : Do you need me ?
Jeu 5 Jan - 18:35
La Potion de tous les dangers- ft. Curly et Tarba ♥ -

Luke Rogue

Stephen Enjolras

Le rouquin aux yeux bicolores osait à peine regarder le professeur qui lui faisait face. Il ne voulait pas non plus se retourner pour se confronter aux regards du reste de la classe. A vrai dire, Elliot sentait déjà les yeux foudroyants de ces collègues de classe sur lui, encore plus jaloux qu’à l’accoutumée. Le Poufsouffle n’était pas un maître des potions, mais il avait tout de même réussit à donner deux réponses sur trois, et il était bien le seul. Les brillants Serdaigle devaient être en train de fulminer en voyant qu’un simplet de chez la Maison Noire et Jaune avait réussi là où ils avaient échoué. Cependant, le professeur n’avait pas voulu être le meilleur, le premier de la classe. Il avait tout simplement répondu en espérant que ces réponses soient bonnes, et elles l’étaient. Par contre sous le stress, Scamander avait oublié de nommer les propriétés des mixtures. Il s’en voulait, ce n’était pourtant pas si compliqué. Les potions qui étaient là étaient populaires, alors le Poufsouffle était encore plus désolé et confus. Les autres élèves n’avaient vraiment pas eu de chance sur ce coup-là.

Finalement, la potion encore inconnue était un Aiguise-Méninges. Le professeur de Soins ne pouvait pas tout savoir, et il devait bien avouer que création lui était inconnue. En effet, s’il préparait des liquides utiles en médicament ou pour ses créatures, ses autres connaissances étaient limitées dans ce domaine. S’il avait reconnu le Polynectar et le Véritaserum, c’était bel et bien grâce à leurs aspects si particuliers. Puis, le rouquin retourna à sa place comme tous les autres après que Rogue ait donné les instructions suivantes. Il fallait concocter quelque chose, un exercice tout à fait banal pour un cours comme celui-ci. Une Potion de Ratatinage. Elliot qui était à présent de nouveau à sa place fit une mimique qu’il faisait souvent : se mordiller un doigt. Il ne connaissait pas cette préparation et ce nom ne lui disait rien qui vaille.

De plus, le professeur ne donnait aucune indication, rien. Il laissait encore une fois les élèves débutants sans filet alors qu’ils se lançaient dans l’inconnu. Scamander se pensait mauvais pédagogue, mais visiblement, Luke Rogue n’était pas spécialement doué pour cela non plus. Dans un sens, cela rassurait le sorcier roux. D’un autre côté, il aurait largement préféré que le brun donne des explications… Bref, il était grand temps de se mettre au travail. Et puis, le jeune homme n’était pas seul sur ce coup-là. Le blond était à côté de lui et il devait donc travailler en équipe. Gryffondor et Poufsouffle.

L’amoureux des bêtes attrapa donc son livre des Potions et commença à fouiller dedans pour trouver la mixture. Il y avait plein de ratures dans son ouvrage, ce qui ne facilitait vraiment pas la tâche du sorcier. D’autant plus que le descendant de Newt n’avait pas envie d’empiéter sur l’espace de travail du français, aussi il ne lui demanda pas son livre. Toujours en proie au stress, le professeur de Soins aux Créatures ne savait pas par où commencer. Il observait les ingrédients sur la table, il n’y avait rien pour lui faciliter la tâche. Pour dire la vérité, Elliot voyait des choses assez étranges. Il y avait même des petites chenilles et cela fendait le cœur du Poufsouffle. Bien entendu, la plupart des potions avaient pour composition des parties animales, prélevées sur une bête vivante voire morte. Ainsi que des bêtes vivantes, assez petites pour être plongées dans les chaudrons.

Mais la vue de ces insectes ne rassurait pas Scamander qui tourna la tête avec détresse vers Stephen. Ce dernier pouvait même croire que le professeur de Soins était capable de réaliser le devoir alors qu’il n’en était pas capable. Après son moment de gloire non voulue, toute la classe devait penser que le rouquin était doué pour les potions. Il pouvait être surestimé à tort, ce qui lui déplaisait très franchement. Ce sorcier n’aimait pas se mettre en lumière et encore moins quand cela n’était pas pour quelque chose de fondé. Finalement, le rouquin aux yeux vairons attendit que le blond prenne les devants, incertain de ce qu’il pouvait faire, ou non. Avec un peu de chance, Enjolras allait avoir un éclair de génie, allait trouver la page dans son livre… Ou bien le professeur allait leur donner de l’aide.

_________________
"It was open ?" "Just a smidge..."


Elliot has troubles in #e0a982 | Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Stephen Enjolras
Curly One Gryffondor
avatar
Messages : 154
Date d'inscription : 27/12/2016
Localisation : Reading somewhere...
Ven 6 Jan - 0:42
Du Polynectar, du Veritaserum, de l'Aiguise-Méninge… Autant de termes barbares que Stephen ne comprenait pas le moins du monde. Des noms qui ne disaient rien qui vaille, mais peut-être moins que ce professeur.

Plus le temps passait, plus le blond ressentait non pas de la haine ni du dégoût (pas encore), mais de la malveillance envers le brun. Il abusait un peu trop de son statut d'enseignant pour Enjolras. Oui, le Gryffondor était comme cela. Lorsqu'on tentait d'utiliser son autorité pour son propre intérêt ou pour dénigrer les autres, le Français réagissait au quart de tour. Rogue, c'est un peu comme un Roi qui se croirait intouchable et absolu. Inacceptable pour le sorcier bouclé.

Alors il pesta sans même pouvoir trop s'empêcher. Que le professeur ait entendu ou non lui était totalement égal. Par contre, ce ne devait pas être très agréable pour Elliot, assis juste à côté de lui. Stephen s'en rendit compte et le remord le subjugua. Le rouquin n'avait pas l'air très en forme depuis qu'il était revenu à sa place, il ne fallait pas en plus que le blond y vienne en rajouter une couche.

« Sorry... » Murmura honteusement le plus grand.

Son impulsivité n'était pas très bénéfique et il le savait. Il avait tout intérêt à se calmer avant de commettre l'erreur de trop. De plus, il avait l'impression que l'expert en Potions les fixait tous les deux. Sûrement contenté de l'amoureux de bête, qui lui avait fourni deux bonnes réponses. Quant au Gryffondor, celui-ci devait le gêner, du moins c'est ce que pensa l'intéressé en jetant un coup d'oeil vers le sombre personnage.

Puis, s'en se départir de sa voix froide et rauque, Luke demanda à ces élèves de préparer une Potion de Ratatinage. Et c'est tout, rien de plus. Pour Enjolras, c'était aussi facile que si on lui avait ordonné de faire le tour du monde à cloche-pieds. Finalement, pour la première fois depuis que le jeune homme était arrivé à Poudlard, le blond se demanda si c'était une bonne idée. Après tout, la magie, il n'avait découvert cela que depuis quelques mois à peine. En quoi pouvait-il se prétendre être capable de préparer un élixir alors même qu'il n'en avait jamais vu un de sa vie ? Pourtant, le professeur devait bien être au courant des capacités des élèves. Vous savez, leur sang.

Enjolras était un Né-Moldu. Pas vraiment la joie en somme toute pour étudier et vivre la magie. Mais il n'avait jamais dénigré ses gênes pour autant. Au contraire, il était plutôt fier d'être arrivé en troisième année alors que tous les paramètres pour lui semblaient défavorables. Cela prouvait donc qu'un enfant de parents Moldu n'était pas un incapable. Loin de là.

Cette pensée apaisa l'esprit agité et téméraire du Lion d'Or. Il voulait prouver que son sang n'affectait en rien ses capacités. Il voulait prouver qu'il pourrait s'en sortir même avec cet handicap. Il voulait prouver qu'affronter ses difficultés le rendaient plus fort, et que ses échecs le rendaient plus sage. Oui, Stephen voulait montrer qu'une naissance ne signifiait rien du tout, il voulait une tolérance omniprésente. D'un côté esprit rebelle et révolutionnaire, de l'autre esprit altruiste et ouvert. Un tout en oppose un autre, les deux cohabitent alors en une parfaite harmonie. La Loi ou la Morale, le Pêché ou la Rédemption, la Liberté ou la Mort. Bien chanceux était celui ou celle qui arrivait à percevoir ce contraste à peine audible.

A mesure que sa détermination grandissait disparaissait colère. Ses gestes se firent alors beaucoup plus contrôlés. Son corps et sa tête lui obéissait de nouveaux. Le blond se calma alors en prenant une profonde inspiration. Maintenant il était plus raisonnable et réfléchi, ce qui devait rassurer Scamander, qui avait dû observer le changement de comportement de son binôme. A présent Stephen ferait un effort pour se montrer moins irrespectueux et moins têtu. Et aussi aider un peu plus le Poufsouffle. Certes, vu ses connaissances son soutient serait quelque peu inutile, mais pourquoi pas ?

L'objectif à présent était de confectionner la Potion de Ratatinage. Problème, Enjolras ne savait pas de quels ingrédients ils avaient besoin. Il y avait de tout, plantes, champignons, liquides, et même de petits animaux. D'ailleurs, le Gryffondor sentit tout de suite la tension du plus jeune. C'est sûr que pour le professeur de Soins aux Créatures Magiques ce n'était pas très réjouissant. Certaines bestioles étaient encore vivantes ! Elliot lui lança alors un regard à l'agonie ; Il était totalement incapable de faire une chose pareille, pas avec des animaux. Le blond eu soudain pitié et lui rendit un sourire chaleureux. Il se dévouerait à la tâche à la place du petit Blaireau. Encore fallait-il qu'il sache quoi mettre. Alors Enjolras demanda tout simplement à son binôme, qui en savait largement plus que lui sur le sujet.

« Em, je peux préparer la potion si vous voulez. However, I don't know what to useAny idea ? »

Si il avait été tout seul, le Français aurait mélangé n'importe quoi par pure méprise de la matière. Mais là, il ne pouvait décemment pas pénaliser l'autre sorcier, ou n'importe qui d'autre qui aurait fait équipe avec. Ses yeux bleus glissèrent un instant sur son livre de Potions qui prenait la poussière sur le coin de la table. Le jeune homme s'en saisit donc et commença à parcourir rapidement les pages, en attente de la réponse du rouquin, ou d'une aide du professeur...

_________________
"Nobody cares about your lonely soul !"
Do you hear the people sing, singing the song of #cc0000
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 93
Date d'inscription : 27/12/2016
Dim 8 Jan - 18:36
Un silence mortuaire était tombé l’espace de quelques instants dans la salle de cours, tandis que le professeur de Potions venait d’annoncer la potion à préparer. Tous semblaient attendre une quelconque indication de la part du professeur, mais le seul retour fut un regard noir qui voulait tout dire, les élèves devaient se débrouiller par eux-mêmes s’ils voulaient réussir dans la préparation de cette mixture, un peu comme dans la vie en quelque sorte. La méthode du professeur était certes peu orthodoxe mais au moins elle avait pour but de faire comprendre aux élèves que dans la vie il ne faut pas compter que sur les autres pour avancer, et tandis qu’il regardait les chaudrons mijoter, un petit bruit vint le déranger. Toutefois ce fut un court son, à peine audible, ainsi Luke n’y fit pas spécialement attention.

Le silence de la classe s’était peu à peu transformé en ce qui aurait dû être une mélodie de chaudrons bouillonnants, mais au lieu de cela, ce fut une cacophonie de chocs, d’éclaboussures, et de ratés en tout genre. Le grand brun, passait autour de chaque paillasse pour voir les avancements de chaque binôme, et c’est ainsi qu’il put voir des mixtures des plus étranges. Dans un des chaudrons, la potion au lieu d’être d’une belle teinte bleutée à ce moment de la décoction, était devenu une épaisse bouillasse grisonnante, tentant de s’échapper du chaudron, dans un autre, il ne restait absolument rien, même le fond du chaudron avait disparu, emporté dans la petite détonation qui survint quelques instants auparavant. Les serdaigle quant à eux semblaient pour la plupart avoir une mixture plus ou moins proche de ce qu’il faudrait obtenir, ou plutôt de ce qui aurait déjà dû être fait  depuis 10 minutes.

Le professeur arriva enfin devant la paillasse du duo qui semblait vouloir se payer la tête du professeur, et lorsqu’il regarda le chaudron, il put voir que le duo n'avait pas avancé contrairement a tout leurs camarades, Le poufsouffle semblait mal à l'aise devant la vue des petites créatures vivantes sur sa paillasse, quant au Gryffondor il était plongé dans son livre surement à faire semblant de lire. Rogue fit abstraction de toute émotion en regardant leur non-travail et en retournant s’assoir à son bureau il ouvrit enfin la bouche pour leur donner ce qui allait surement être la seule indication de ce cours :

« Pour cette potion, il est bien sûr évident que chaque ingrédients qui vous est nécessaire se trouve à la fois sur votre paillasse mais aussi, dans l’armoire à potions située dans le fond de la salle. Il y a aussi et heureusement une fois encore que je le précise, des chaudrons pour les plus cruches d’entre vous … »

Le professeur pointa l’armoire qui se trouvait non-loin du duo formé du Poufsouffle et du Gryffondor. Luke se permit d’adresser un léger sourire moqueur aux deux élèves tandis que son doigt s’abaissait et que les élèves commençaient pour certains à se diriger dans la direction indiquée. Il se savait surement haï par ses élèves mais soit, il l’acceptait pour leur propre bien …

_________________
Je pourrais vous apprendre à mettre la gloire en bouteille, distiller la grandeur, et même à enfermer la mort dans un flacon si vous étiez autre chose qu’une de ces bandes de cornichons à qui je dispense habituellement mes cours.




Luke vous mijote en #FF0000
Revenir en haut Aller en bas
Elliot Scamander
Poufsouffle Roux
avatar
Messages : 174
Date d'inscription : 16/12/2016
Age : 20
Localisation : Do you need me ?
Jeu 26 Jan - 21:05
La Potion de tous les dangers- ft. Curly et Tarba ♥ -

Luke Rogue

Stephen Enjolras

Elliot observait le blond à ses côtés qui venait de plonger son nez dans le livre des Potions. C’était bien entendu celui pour les troisièmes années et le sorcier espérait que son collègue allait rapidement trouver la recette afin qu’ils puissent se mettre au travail le plus tôt possible. Bien entendu le rouquin pouvait lui aussi chercher dans son ouvrage mais il fut coupé dans son élan lorsque le professeur de la matière arriva à leur niveau. Le Poufsouffle n’osa pas regarder l’adulte dans les yeux et se contenta de baisser la tête vers la table en espérant que le brun n’allait pas leur demander quelque chose. Finalement, ce dernier retourna à son bureau assez rapidement et Elliot Scamander en fut rassuré. Il ne savait pas trop pourquoi le maître des potions était venu si proche et ne voulait pas le savoir. Peut-être que Monsieur Rogue n’aimait pas ce binôme…

Finalement le professeur indiqua quelques astuces à ses élèves. La classe était silencieuse lorsqu’il prit la parole, preuve que les sorciers de Troisième Année étaient complètement perdus. Ils attendaient tous avec impatience de précieux conseils comme… La page du livre. Ou bien encore une liste d’ingrédient. Mais ce ne fut pas du tout le cas puisque l’homme se contenta de leur dire qu’en plus des choses sur les paillasses, il fallait se servir dans les armoires… Le rouquin ne fut pas du tout rassuré en entendant cela. Ce n’était pas une aide très pertinente et le professeur de Soins se demandait même si Rogue ne le faisait pas exprès. De plus, le vicieux Serpentard avait ajouté une remarque franchement moqueuse, ce que n’appréciait pas du tout Scamander. Franchement pour un enseignant, il était mauvais. Le Blaireau était peut-être trop timide pour assurer correctement un de ses cours, mais au moins, il traitait ses élèves avec beaucoup de respect. Personne n’était laissé à l’arrière ou moquer.

Néanmoins, Elliot n’avait pas de temps à accorder au venin du serpent. Il avait du travail sur la planche et s’il voulait que Stephen ressorte du cours avec une bonne note, il fallait s’y mettre. Le rouquin demanda poliment à son collègue s’il avait trouvé la fameuse recette de la Potion de Ratatinage.

« Stephen, avez-vous trouvé quelque chose ? »

Mais la réponse fut négative. Ils étaient vraiment mal partis… De ce fait, le Poufsouffle décida d’y aller un peu à l’aveugle, par élimination. Il voyait ses collègues de classe s’agitaient pour un rien et cela n’était pas très agréable. Sur la table, il y avait des ingrédients et surtout, les petits insectes… C’étaient des pauvres chenilles qui n’avaient rien demandé, qui n’attendaient qu’une chose : grandir et s’envoler avec leurs ailes magnifiques. Elliot savait que pour le bien du cours, il ne devait pas craquer. Mais vraiment, voir ces petites bêtes si minuscules et sans défense… C’en était trop pour lui. Le jeune sorcier décida de faire quelque chose de mal. Avant de commencer, il avait besoin de faire partir le témoin qui était nul autre qu’Enjolras.

Le rouquin interpella donc une nouvelle fois le Griffondor avec un petit sourire.

« Pourriez-vous aller voir dans les armoires si vous trouvez des ingrédients d’origine animale ? Je suis certain qu’il nous en faudra. Je m’occupe de ce qu’il y a sur la table en attendant et je vais chercher la page. »

Une fois que le blond quitta la paillasse, le professeur se jeta sur les chenilles. Il attrapa délicatement les insectes dans sa main et les plaça dans une petite boîte qui se trouvait sur la table. Il perça le couvercle avec une lame qui se trouvait là, servant probablement à découper les tiges et autres éléments pour les potions. Une fois cela fait, l’élève rangea discrètement ses protégés dans sa malle comme si rien n’était. Avec cela, jamais la Potion de Ratatinage n’allait être complète. Jamais les deux sorciers n’allaient pouvoir réussir ce test… Mais sur le coup, Elliot se fichait bien de satisfaire ou non l’enseignant. Ils allaient commencer la potion et c’était déjà bien. De toute façon, les autres binômes n’allaient pas réussir à faire grand-chose sans plus d’indications et les minutes s’écoulaient, alors…

Le Poufsouffle attendit tout de même que son ami revienne et s’occupant de trouver la recette. Après quelques secondes de recherche, il tomba dessus : Potion de Ratatinage. Les chenilles figuraient bien dans la composition du liquide et Stephen devait avoir repéré les bêtes depuis un moment… Néanmoins, avec un peu de chance, le français n’allait pas y penser et ainsi, elles pourraient avoir la vie sauve. C’était quelque chose à tenter.

_________________
"It was open ?" "Just a smidge..."


Elliot has troubles in #e0a982 | Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Stephen Enjolras
Curly One Gryffondor
avatar
Messages : 154
Date d'inscription : 27/12/2016
Localisation : Reading somewhere...
Mar 31 Jan - 0:34
Dans la salle le chaos total régnait. Peu importe où se posait votre regard, les mains tremblaient et les visages étaient pliés en un rictus de dégoût. Nul doute que la classe de troisième année se trouvait en grande difficulté. Et avec un professeur qui vous rembarrait du regard, c'était quasiment mission impossible de sortir quelque chose de satisfaisant. Il n'y avait que les Serdaigle qui se débrouillaient à la limite, mais ce n'était pas suffisant pour Monsieur Rogue qui attendait plus de perfection dans les concoctions. Evidemment, celui-ci garda un œil particulièrement averti au duo Poufsouffle et Gryffondor. Il fallait dire que ces deux-là n'étaient pas vraiment passés inaperçus, et si au début le Blaireau avait pu répondre correctement à quelques questions, là où toute la classe s'était méprise, à présent il se retrouvait aussi paumé que n'importe quel autre élève. Et en plus, il ne supportait pas l'idée d'utiliser des créatures vivantes pour la mixture. Et en plus, il se trouvait en binôme avec un certain blond au tempérament fougueux, spécialement dans cette matière.

Luke passa à côté de leur table, daignant un regard franchement méprisant. Enjolras dut se faire violence et plonger le nez dans son bouquin de potions. Ce qu'il pouvait l'énerver celui-là ! Et en plus appliquant une méthodologie très particulière, consistant à abandonner les élèves à leur sort. Au-delà du caractère méchant, c'était tout simplement intolérable pour un enseignant d'agir de la sorte. Le blond ne lui souhaitait pas vraiment du mal, mais peut-être qu'une remise à niveau ne serait pas de trop, parce que niveau pédagogie on était loin du compte.

Finalement, l'expert des potions laissa les deux garçons se débrouiller, comme il avait fait avec le reste des élèves. Il revint finalement à son bureau, laissa son regard dériver un instants sur les pauvres étudiants, avant de prendre la parole. Pour réussir ce test, il ne fallait pas se reposer uniquement sur les ingrédients présents sur les tables, mais aussi dans les placards. Non sans oublier une petit pique gratuite à la fin, bien sûr. Le Gryffondor serra son poing en crissant des dents. De quel droit osait-il les insulter et les laisser faire seuls ? Cela ne pouvait être qu'une blague, et en plus on dirait que ça l'amusait ! Le Français capta le petit sourire narquois de l'homme aux cheveux noirs. Et en plus, il se payait ouvertement la tête de ses apprentis !

Stephen aurait pu se lever pour balancer ses quatre vérités dans la face de cet homme arrogant. Mais c'était sans compter sur la présence de son camarade Elliot. Le petit rouquin avait un effet apaisant sur le plus énergique des deux, sans que le Français ne sache vraiment pourquoi. Mais lui qui était aussi professeur, ne s'indignait-il pas de ce comportement exécrable ? C'est dans cette pensée que le jeune Lion se tourna vers son collègue de travail. Il voyait bien que Scamander était mal à l'aise, pire même en proie au stress. Ce n'était pas pour rassurer le plus vieux, qui était cependant trop en colère pour le réconforter d'une quelconque manière.

C'est vrai, le bouclé devait se calmer. Risquer une punition ou bien une exclusion était la dernière chose que souhaitait Enjolras. Alors il tâcha de se calmer un tant soit peu. Mais lorsque son ami lui demanda si il avait trouvé la page correspondante à la Potion de Ratatinage, un soupir frustré s'échappa des lèvres du sorcier. Non, il n'avait rien trouvé. En fait, il n'avait pas vraiment cherché, attendant plus le temps passer qu'autre chose. La honte colora soudainement son visage crispé. Il devait faire un effort pendant ce cours. Si ce n'était pas pour lui-même, au moins le faire pour Elliot. Il lui devait bien cela, après l'incident de l'heure des Soins aux Créatures Magiques. En y repensant, cet épisode amusa beaucoup le jeune homme. On aurait dit un concours de malchance ! Mais c'était tout de même un bon souvenir.

Scamander tira son ami de la rêverie en lui demandant si il pouvait aller se procurer des ingrédients dans les armoires. Stephen accepta sa requête sans broncher, de toute façon il n'avait rien de mieux à faire. Mais c'était l'empressement devant les conteneurs, alors il ne fut pas facile d'y accéder. Une jeune Poufsouffle manqua même de le bousculer, mais s'excusa immédiatement. Le Gryffondor lui assura que tout allait bien d'un geste de la main, le visage souriant. Mais ce ne fut pas le cas d'un Serpentard qui failli alors lui rentrer dedans, et pesta comme un beau diable. La pauvre Maison des Blaireaux était la plus moquée et discriminée, alors qu'il s'agissait là des animaux les plus gentils. Comme quoi, il n'existait pas de frontière à la méchanceté humaine, ce qui dégoûtait profondément le blondinet. Cette classe était sûrement le meilleur endroit pour le constater.

Une fois arrivé au placard, Enjolras récupéra différents ingrédients sans trop savoir quoi prendre. Il repéra des plantes que tout le monde avait l'air de s'arracher. Heureusement il en restait encore, et le sorcier pu en récupérer quelques feuilles. Il prit également des pointes qu'il reconnut comme des dards de Billywig avant de finalement les reposer, se disant que Elliot n'allait pas trop apprécier la référence. Se saisissant d'autres objets plus ou moins étranges, le Gryffondor retourna à sa place avec son petit paquet. Certes, cela ne faisait pas très professionnel, mais à partir du moment où l'enseignant vous laissez faire n'importe quoi, alors le sorcier n'allait pas se gêner. Il s'inquiéterait des conséquences plus tard.

De retour à la paillasse, Stephen remarqua que le rouquin semblait encore plus tendu qu'avant, ou il ne s'agissait-là que de son imagination. Il déposa ses affaires sur le plan de travail en adressant un léger sourire à son compagnon. Sa colère était quelque peu redescendue, jusqu'à la prochaine intervention de Monsieur Rogue évidemment. Le blond lâcha ensuite un soupir, se demandant combien de temps encore il leur restait à endurer. Mais se remotivant à la tâche, Enjolras demanda alors les ingrédients nécessaires à la préparation de la Potion de Ratatinage à Scamander, qui avait fini par trouver la page. Bien, plus vite ils en auraient fini avec cela, plus vite ils pourraient sortir de ces infâmes cachots...

_________________
"Nobody cares about your lonely soul !"
Do you hear the people sing, singing the song of #cc0000
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 93
Date d'inscription : 27/12/2016
Jeu 2 Fév - 22:54
Le chaos régnant vers l’armoire se transformait peu à peu en un vacarme assourdissant, puis en un silence de mort. Luke profita donc de ce moment de calme pour passer discrètement derrière les paillasses.  Les résultats de sa méthode d’enseignement quelque peu … Avant-gardiste semblait porter ses fruits sur la plupart des binômes, tous avaient avancés rapidement sur leur potions, et malgré quelques ratés qui reçurent quelques remarques un peu sèches, tous avaient pu obtenir une concoction plus ou moins tolérable. Tous était hélas un bien grand mot car du côté du dernier binôme à savoir le gryffondor et le poufsouffle, tout n’allait pas si bien, Scamander avait profité du départ de son collègue pour planquer les chenilles dans son sac, ce détail avait sauté aux yeux du professeur de potions qui le surveillait attentivement depuis le début comme pour tester sa résistance au stress.

Le grand brun se rapprocha donc du binôme et avant d’ouvrir la bouche regarda l’état de la potion, les 2 jeunes semblaient en grand retard sur les autres et le jeune roux semblait au bord de la rupture tant le stress le submergeait. Rogue du donc faire une entorse à ses principes et ouvrit la bouche sur un ton un peu plus sympathique que durant le reste du cours :

« Messieurs si vous voulez avancer dans cette mixture je vous conseille de plonger tout de suite la racine de marguerite, avec ceci vous rajouterez 3 chenilles et enfin la figue séchée. Chenilles qui, soit dit en passant n’ont rien à faire dans votre malle Scamander… »

Luke avait pris soin de souffler sa dernière phrase à l’oreille d’Elliot afin qu’il comprenne gentiment que son petit tour n’est pas passé inaperçu comme il l’aurait souhaité, c’est alors que le professeur reparti comme il était arrivé jusqu’à son bureau un petit sourire satisfait mais néanmoins discret sur le visage. Le cours avançait doucement et Rogue attendait impatiemment de voir les résultats de ce binôme pour le moins intéressant dans l’esprit du professeur qui pour faire monter encore un peu le stress ambiant s’amusa à lancer une petite sanction :

« Du fait de l’avancement de vos potions, je me dois de vous prévenir, le binôme ayant la potion la moins avancée, ou la plus ratée se verra pénalisée par 5 points en moins pour sa maison et cela pour chacun des membres, alors un petit conseil appliquez –vous, il ne vous reste plus qu’une heure pour vous rapprocher le plus possible de la potion de ratatinage… Tic, Tac …. »

Luke s’amusait vraiment à utiliser d’un stratagème aussi basique, restait à voir comment le curieux binôme allait réagir à cette nouvelle …

_________________
Je pourrais vous apprendre à mettre la gloire en bouteille, distiller la grandeur, et même à enfermer la mort dans un flacon si vous étiez autre chose qu’une de ces bandes de cornichons à qui je dispense habituellement mes cours.




Luke vous mijote en #FF0000
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» potion de boost des familiers
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» Quand la vie va tout va!!! [PV: toute la clic^^]
» Le plus féroce de tout les chiens... Mouk!
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Carpe Retractum :: Poudlard :: Les salles de cours/couloirs :: Salle Potions-
Sauter vers: