Points Maison: Gryffondor 79 - Poufsouffle 51 - Serdaigle 32 - Serpentard 19
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Elliot Scamander
Poufsouffle Roux
avatar
Messages : 174
Date d'inscription : 16/12/2016
Age : 20
Localisation : Do you need me ?
Lun 26 Déc - 22:36
Glad to meet you.- ft. Dean the Bean -

Elliot Scamander

Dean Winters

Un nouveau jour à Poudlard pour le jeune professeur de Soins aux Créatures Magiques. Rien de nouveau en ce bon matin, mise à part qu’Elliot Scamander était encore une fois en retard. S’il ne se dépêchait pas rapidement, le cours de potions allait lui passer sous le nez. Non pas que le jeune homme en avait absolument besoin mais cela n’allait pas arranger sa réputation s’il ne faisait pas attention. Ce jour-là, il avait eu à nourrir un couple de Billywig particulièrement vorace. Il ne fallait pas croire que ces créatures chétives n’avait pas d’appétit, car parfois, elles pouvaient bien dévorer toutes les plantes apportaient par leur propriétaire. Les deux insectes bleu saphir n’avaient donc pas rendu la tâche facile à l’élève de chez Poufsouffle qui avait dû se mettre en retard.

Le rouquin avait donc enfilé sa robe de sorcier à la vitesse de l’éclair avant d’empoigner ses livres pour les ranger dans sa malle spacieuse. Il s’agissait là de sa seconde malle, celle qui servait pour ses cours en tant qu’élève. L’autre, celle qui appartenait à son ancêtre Newton Scamander, attendait bien sagement sur le bureau en pin du jeune homme. Il aurait bien voulu emporter les deux mais une seule était déjà épreuve à transporter. Et tandis que le temps filait Elliot terminait sa préparation avant d’ouvrir grand la porte de sa chambre. Il l’a referma ensuite avec une main tremblante à cause du stress, la ferma à clef et descendit les escaliers à la hâte. Après quelques minutes de marche, le professeur se retrouva dans une foule de sorcier. Des élèves qui allaient en cours. Il y en avait beaucoup malgré la grande fermeture de Poudlard qu’il y avait eu.

Elliot se fraya donc un chemin comme le pouvait à travers la masse mais cela ne lui faisait pas gagner du temps, bien au contraire. Il n’osait pas jouer des coudes pour avancer plus rapidement alors que d’autres ne s’en privaient pas le moins du monde. Le Poufsouffle parvint tout de même à s’écarter d’un grand groupe d’élève en robe et la voie fut alors un peu moins engorger. Le sorcier roux entreprit alors de courir un peu pour tenter d’arriver à l’heure malgré tout. Mais pendant sa course, il percuta le bras d’un autre magicien qui ne semblait pas du tout ravi. Elliot se retourna donc rapidement et s’excusa à la hâte avant de reprendre sa route. L’autre homme n’était visiblement pas satisfait vu l’air renfrogné qu’il avait.

« Ce sale Poufsouffle, qu’est-ce qui lui prend ? Je vais lui montrer moi ! »

« Regarde Mark, c’est le fameux professeur de Soins aux Créatures… Sérieux il est vraiment trop bizarre. »

« Pff, c’est quoi son problème à ce débile. Il me dégoute. Lui, être prof ? Non mais franchement. J’vais lui montrer. Hey reviens là ! »

Alors que le dénommé Mark se lança à la poursuite du rouquin, ce dernier ne se retourna pas. En réalité, l’élève en troisième année n’avait pas entendu les cris du Serpentard.

Elliot n’avait qu’une idée en tête : rejoindre la salle des potions avant que l’heure ne commence. Mais alors qu’il pressa le pas, un obstacle se dressa devant lui. Etant perdu dans ses pensées, Scamander n’eut pas le temps de l’esquiver et fonça dans un autre élève. Le choc fut rude et il tomba à la renverse mais l’autre jeune homme eut la chance de rester debout. Ne voulant pas perdre de temps, le jeune professeur ramassa les livres de la personne qu’il venait de percuter à la hâte. Il se redressa ensuite et accorda un timide sourire à celui qui semblait être dans la Maison Serpentard.

« Em, désolé… Voilà. »

Elliot rendit les livres à son propriétaire puis reprit sa route sans attendre. Mais Mark avait eu le temps de le rattraper et il vit le rouquin s’enfuir à nouveau malgré lui.

« Salopard, je vais t’avoir. »

Le Serpentard brandit sa baguette et la pointa sur le descendant de Newt Scamander…

_________________
"It was open ?" "Just a smidge..."


Elliot has troubles in #e0a982 | Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Dean Winters
The Bean
avatar
Messages : 50
Date d'inscription : 16/12/2016
Mer 28 Déc - 21:13

ft. Elliot Scamander

ft. Dean Winters

「 Glad To Meet You 」


Une journée comme une autre, ordinaire et sans fantaisie. C’était le quotidien de bons nombres de sorciers dans cette école de pierre. Et pourtant, pour Dean Winters, il n’y avait pas plus étrange et déstabilisant. Il ne s’y était toujours pas habitué, à cette magie constante dans la vie de tous les jours. Eux, ils vivaient avec. Ils avaient grandis là-dedans pour la plupart. Pour eux, tout était normal, basique. Normal. Mais rien n’était plus normal pour le brun. Rien ne serait plus jamais normal.


La mort brutale de sa mère était toujours dans ses souvenirs, fraîche et saignante comme si seulement quelques heures s’étaient écoulées. Bien sûr, Dean avait fait son deuil. Ce n’était pas facile, ce ne serait jamais facile pour lui, comme pour toute personne normalement constituée. Mais il n’était plus un enfant non plus, la mort faisait partie de la vie.

Ce qu’il ne pouvait pas supporter, c’était l’incompréhension qui lui empoigner le cœur. Il ne comprenait pas pourquoi elle était morte. Comment elle était morte. La magie ? Les sorciers ? Lui, un sorcier ? Un peu gros à avaler en une fois, si vous voulez son avis.

Enfin, tout ça pour dire que, aujourd’hui encore le Serpentard avançait au hasard dans les couloirs en espérant trouver son chemin. Il n’avait ni l’envie, ni la capacité de concentration en ce moment. Alors quand un autre étudiant lui rentra dedans, Dean lâcha ses livres de surprise. L’autre s’empressa de les ramasser, avant que Winters ne puisse agir.

Il s’excusa, avec son uniforme Dean reconnut le symbole des Poufsouffle. Cependant à nouveau, il n’y guère l’occasion de dire ou de faire quoi que ce soit, puis qu’un autre élève arriva, l’air complètement hors de lui. Un autre Serpentard. Qui pointait maintenant sa baguette sur le rouquin. Sans vraiment comprendre, Dean se mit tout de suite en mouvement.

Le brun se plaça entre les deux autres hommes, droit comme un piquet. D’aucuns auraient dit que ce n’était pas très intelligent. Ou alors que c’était un acte de courage et de justice. Et si Dean n’aimait pas spécialement les injustices c’était vrai, il n’y avait pas non plus du désintérêt dans son acte. Il ne tarda pas d’ailleurs à s’expliquer.


« Tu vas faire perdre des points à notre maison, Negodyay. Casse toi. »

Personne n’avait dit que Winters était un modèle de vertu et de politesse.  

_________________
 #17A531

Revenir en haut Aller en bas
Elliot Scamander
Poufsouffle Roux
avatar
Messages : 174
Date d'inscription : 16/12/2016
Age : 20
Localisation : Do you need me ?
Mer 28 Déc - 22:36
Glad to meet you.- ft. Dean the Bean -

Elliot Scamander

Dean Winters

Le Serpentard en colère ne s’attendait pas à rencontrer un obstacle sur sa route. Cependant, il y avait bien un. Un vert et argenté, comme sa propre Maison, un autre élève chez les reptiles. Mark avait un air renfrogné en voyant ce jeune homme qui se dressait sur son chemin. Être trahi par son propre « sang » si on pouvait le dire était un affront encore plus difficile à avaler que le fait que ce soit Scamander le professeur de Soins. Il en avait après ce rouquin alors pourquoi s’attirer d’autres ennuis avec celui-là ? Mais il fallait bien avouer que le Serpentard possédait un sang chaud, à l’inverse de son animal symbolique. De plus, l’autre sorcier venait de lui parler comme à un abruti et cela était inacceptable. Oh, bien entendu, il aurait pu laisser passer cela s’il n’avait pas reconnu l’élève qu’il avait en face de lui. Un troisième année alors que lui était en cinquième année. Mais aussi et surtout, il avait Dean Winters en vision. Un homme venu de Russie. Un sang-de-bourbe également.

Mark aimait connaitre les autres Serpentard afin de les classer dans sa propre tête. Pour cela, il n’hésitait pas à glaner toutes les informations possibles, les rumeurs et les choses avérées. Dans le cas de Winters, un élève venant de la Mère Patrie ne passait pas inaperçu. C’était pour cela qu’il était au courant pour le sang du sorcier. Un magicien de bas-étage qui n’avait pas sa place dans cette noble Maison de Poudlard. Un moins que rien, autant que ce rouquin de pseudo professeur. Cela tombait vraiment bien pour le rude gaillard d’avoir deux de ses cibles si proche.

« Hey Winters. Je me demande encore comment un sang-de-bourbe comme toi a réussi à intégrer Serpentard. Et après tu viens défendre ma Maison… C’est une blague ! »

Il ricana ensuite à gorge déployée avec la fille de Serdaigle qui le suivait partout et un autre Serpentard.

« T’as peur peut-être ? T’es russe mais t’as pas l’air doué, un peu comme l’autre là-bas. Hey Scamander ! T’as oublié quelque chose ! »

Mark qui continuait de pointer sa baguette sur le jeune homme roux déjà presque hors de portée utilisa un sort « Accio » sur la malle du Poufsouffle. Cette dernière faillit bien quitter la main de son propriétaire, qui sous le choc, renferma son emprise sur la poignée. Mais le sortilège était puissant et Elliot était forcé de reculer pour ne pas perdre son objet. Il se retrouva donc à nouveau devant le terrible élève en cinquième année, juste derrière le dénommé Dean Winters. Il balbutia quelque chose pour que le serpent le laisse en paix mais l’autre n’était pas de cet avis.

« Alors les deux nazes ? Je vous propose une bataille. Vous deux, contre moi et Karina. On a le droit si c’est fait dans les règles, pas de risque de perdre de point Winters. »

Le descendant de Newt Scamander n’était pas vraiment partant pour combattre les autres sorciers, même en équipe. En réalité, il n’était vraiment pas doué pour lancer des sortilèges alors cela risquait d’être une épreuve particulièrement ardue. Néanmoins, le Poufsouffle n’appréciait vraiment pas l’attitude de Mark à son égard. De plus, il imaginait que le second Serpentard s’était attiré les foudres du plus âgé à cause de lui. Peu sûr de lui, il tenta de s’adresser à l’élève.

« Si… Si vous-vous êtes partant. »

Il ne pouvait pas abandonner ainsi, même si Elliot l’aurait bien avoué : il ne voulait pas combattre, il voulait partir et aller en cours.

_________________
"It was open ?" "Just a smidge..."


Elliot has troubles in #e0a982 | Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Dean Winters
The Bean
avatar
Messages : 50
Date d'inscription : 16/12/2016
Mer 28 Déc - 23:21

ft. Elliot Scamander

ft. Dean Winters

「 Glad To Meet You 」


Winters sentait sa patience partir de plus en plus rapidement. Cela ne faisait pas longtemps qu’il était dans cette école, mais Dean avait bien capté le caractère global de sa Maison. Il avait d’ailleurs honte de l’appeler ainsi, quand il se retrouvait en face d’un personnage aussi pourri que celui qui se tenait en face de lui. Son poing se fermait et s’ouvrait, à mesure que sa patience partait en fumée.

Sang-de-bourbe. Encore ce nom. Dean l’avait déjà entendu plusieurs fois, parfois d’un Serpentard, parfois d’une autre Maison. Des sorciers majeurs l’avaient aussi appelé comme ça, mais jamais il n’en avait compris le sens. Etait-ce parce qu’il venait de Russie ? Etait-ce un mot vulgaire pour désigner les étrangers ? Peut-être. Peu lui importait au final, car le brun en comprenait au moins la mise à l’écart, l’étiquette malsaine que cela porter.

Ce souka sine. Il voulait maintenant, après avoir tenté d’humilié ce Scamander, combattre ? Pour une fois, si c’était possible, Dean aurait aimé être un sorcier pur souche. Il aurait ainsi réussi à lui clouer le bec en un tour de baguette. Mais en ce moment, ce n’était vraiment pas le cas. Sans savoir le niveau de son futur adversaire, car oui, Dean n’allait surement pas le laisser partir comme ça. Sans le savoir, il n’y avait pas photo : Winters n’était pas un habitué des combats de sorciers.

« Menya eto dostalo. Très bien, puisque tu es si pressé de mordre la poussière. »

Il ne laissa rien paraitre. Dean n’était pas spécialement sûr de lui, mais il n’allait surement pas le laisser voir. Oh ça non, il ne leur donnerait pas cette satisfaction ! Et qui savait ? Scamander pourrait peut-être en venir à bout tout seul. Ne sachant quoi faire pour la suite des événements, Winters empoigna fermement sa baguette. Le brun passait en revue les quelques sorts qu’il connaissait maitnenant, en prévision de la future bataille.


_________________
 #17A531

Revenir en haut Aller en bas
Elliot Scamander
Poufsouffle Roux
avatar
Messages : 174
Date d'inscription : 16/12/2016
Age : 20
Localisation : Do you need me ?
Jeu 29 Déc - 16:39
Glad to meet you.- ft. Dean the Bean -

Elliot Scamander

Dean Winters

Finalement, Winters semblait prêt à combattre. Il dégaina sa baguette et la serra fermement dans ses mains. Elliot observa discrètement ses mouvements tandis qu’il était plutôt en retrait. Le Poufsouffle se sentait mal pour cet élève de Serpentard qui devait affronter des autres sorciers pour un simple malentendu. Pour dire la vérité, le rouquin n’avait pas vu la scène juste avant mais il se doutait bien que le dénommé Mark avait voulu faire quelque chose dans son dos. Il fallait que l’amoureux des créatures remercie le serpent plus tard. Là, il fallait se préparer mentalement à combattre… A perte. En effet, Scamander ne se faisait pas d’illusion. Il était très peu doué en sortilège et en combat, c’était encore pire. De plus, le sorcier en vert et noir semblait très confiant, accompagné de son amie de Serdaigle. Il était vraisemblablement plus âgé qu’Elliot et peut-être même plus que Dean Winters. Cet homme devait avoir l’habitude de s’attirer des ennuis et de livrer bataille…

Ce n’était pas un simple Poufsouffle qui pouvait venir à bout d’un gaillard comme celui-ci. Le professeur en herbe aurait tout donné pour ne pas être là, comme à son habitude. Les problèmes venaient à lui, toujours, et lui ne cherchait qu’à disparaitre. Ce n’était pas dans la nature du timide sorcier de faire face à ses soucis. Il arrivait à les esquiver et cela lui convenait très bien. Non pas que le Blaireau était lâche. Simplement, le rouquin savait ses limites. Il savait aussi que blesser quelqu’un était au-dessus de ses moyens. Ajoutons à cela qu’il n’aime pas les contacts avec les autres et vous obtenez un être incapable de se battre pour lui-même. D’ailleurs pour être exact, Scamander n’aurait jamais accepté ce combat perdu à l’avance s’il avait été seul. Néanmoins, là, c’était différent. A cause de lui, un élève était en difficulté, prit dans un feu qu’il n’avait même pas déclenché. Son âme de Poufsouffle ne pouvait pas le laisser seul dans ce pétrin. Le roux n’avait pas la prétention de pouvoir aider Winters comme il le faudrait, c’était plutôt l’avis d’un Gryffondor là. Pour un élève jaune et noir, c’était plus simple : tenter d’aider, point final.

Les yeux bicolores du professeur tombèrent sur ceux sombres du Serpentard. Mark cherchait visiblement à mettre la pression sur les deux jeunes hommes, bien que cela n’ait pas l’air d’avoir de l’effet sur l’autre serpent. Elliot, lui, faisait de son mieux pour ne paraitre pitoyable. Il n’en avait pas le droit, pas aux côtés de quelqu’un qui pouvait avoir pris sa défense plus tôt. Il fallait parfois prendre son courage à deux mains, avec l’aide d’une baguette magique.
Le sorcier tourna ensuite son attention sur la personne de Serdaigle, Katrina, qui allait être le compagnon d’arme de Mark. Cette dernière semblait très intelligente et murée dans une concentration que Scamander avait du mal à discerner. Cette jeune femme devait déjà être en train de réfléchir au match, à comment mettre ses adversaires hors d’état de nuire, ou quelque chose comme cela. Elliot lui aurait bien dit qu’autant de réflexion était inutile pour affronter un sorcier comme lui mais il garda cela pour lui.

« T’as l’air bien sûr de toi mon gars ! Regarde un peu… Ça. »

"Ça", c'était le sorcier jaune et noir. Il désigna le rouquin aux yeux vairons avec sa baguette, d’un geste dédaigneux et Elliot ne savait plus où se mettre.

« Tu vas vraiment combattre avec un ahuri de Poufsouffle pareil ? Déjà qu’avec ton sang, tu dois pas être très doué mais alors là. C’est s’accrocher un boulet à la jambe. »

Le professeur de Soins ne pourrait jamais assez remercier le Serpentard pour tous ses gentils mots. Mais le gentil sorcier n’avait pas envie de répliquer, il encaissait toujours jusqu’au point de rupture. Et puis quelques méchancetés comme cela n’allaient pas réussir à (trop) atteindre Elliot Scamander. Cependant, ce dernier se mit à déglutir en repensant aux paroles de Mark. Il faisait une fixette sur l’origine de Winters et le rouquin savait que c’était à cause du sang qui coulait dans les veines du Serpentard. Un né-Moldu. Pour le Poufsouffle ce n’était pas un problème mais pour d’autres, c’était véritablement un déshonneur pour le monde des sorciers. Le professeur avait donc peur que son allié du jour ne prenne mal ces mots et agisse de manière inconsidérée.

_________________
"It was open ?" "Just a smidge..."


Elliot has troubles in #e0a982 | Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Dean Winters
The Bean
avatar
Messages : 50
Date d'inscription : 16/12/2016
Mer 4 Jan - 1:02

ft. Elliot Scamander

ft. Dean Winters

「 Glad To Meet You 」


Dean avait de plus en plus de mal à garder son calme. Il n’appréciait guère les remarques désobligeantes à l’encontre de sa personne et de l’autre élève à ses côtés. Winters ne savait pas grand-chose sur le monde magique, c’était vrai. Oui, il était à moitié russe et avait grandi dans le pays froid. Certainement que son potentiel magique n’était pas glorieux à cause de son sang moldu. Mais pouvait-il y faire quelque chose ? Non.

Le brun avait de la patiente. Il n’était pas non plus du genre à foncer tête baissée dès qu’on l’insultait. Sinon, il aurait fini en prison depuis un moment. Mais à force, quand on insistait, Dean perdait son sang-froid. Comme tout être humain normalement constitué et le sorcier était certain que ça marchait aussi pour les mages.

Mais ce qu’il détestait le plus, c’était qu’on insulte ses parents. Et là, le russe l’avait très mal pris. Sans être certain de la signification des insultes contre sa personne, il n’en était pas moins que Winters avait compris que par là on atteignait sa famille également. Ce qui était insupportable, surtout quand on savait comment avaient péris les parents du jeune homme.

Dean se garda bien de le dire, mais n’importe qui l’observant avait pu remarquer que son emprise sur sa baguette s’était raffermie et que sa mâchoire s’était serrée.

« Tu parles beaucoup, mais tu ne fais rien. Encore une krikun qu’à rien dans le ventre. Cache toi derrière ta suka et ferme là ! »

Suite à ces quelques paroles pleines d’amour russe, l’air se figea. L’empreinte de la magie s’activa, s’éveilla doucement. Le château bougea, comme les escaliers. Il se réorganisa tout autour d’eux, écartant un peu les murs pour bénéficier d’un peu de place. Des sortilèges se déployèrent tout seul pour protéger les alentours, que ce soit en haut ou en bas, à droite comme à gauche.

Le terrain magique fut bientôt prêt pour accueillir ce qui devait être le premier duel de la journée. Dean ne perdit d’ailleurs pas plus de temps, sachant que son collègue serpent n’allait pas non plus attendre le dégel pour agir. Il leva sa baguette et lança le premier sort.

« Flipendo ! »


_________________
 #17A531

Revenir en haut Aller en bas
Elliot Scamander
Poufsouffle Roux
avatar
Messages : 174
Date d'inscription : 16/12/2016
Age : 20
Localisation : Do you need me ?
Mer 4 Jan - 21:32
Glad to meet you.- ft. Dean the Bean -

Elliot Scamander

Dean Winters

Elliot, toujours en retrait, observait distraitement le brun qu’il avait devant lui. Ce Serpentard semblait être à part dans sa Maison, déjà parce qu’il était apparemment né-Moldu. Mais aussi parce qu’il avait pris, malgré lui, la défense d’un autre sorcier, un Poufsouffle en plus de cela. En général, les Blaireaux étaient méprisés par les autres à cause de leur nature un peu calme et candide. Pour le rouquin, c’était encore pire. Il se laissait toujours marcher sur les pieds même si son rang de professeur aurait dû inspirer un peu plus de respect. Mais les contacts étaient si difficiles avec le descendant de Newt Scamander que le jeune ne trouvait pas le courage de riposter. Et puis, même s’il était seul, il s’en fichait. Le sorcier roux avait simplement besoin de ses créatures magiques, rien d’autre.

Néanmoins, il était temps d’en revenir à la scène. Dean n’était vraiment pas tendre dans ses propos, tout comme son homologue Serpent. Ces deux-là faisaient des étincelles, et même si Elliot n’était pas en mesure de comprendre ce qui lui semblait être du russe, il se doutait que cela n’était pas gage de gentillesse. Il se sentait vraiment mal pour l’autre élève, pour l’avoir mis dans cette situation. Mark lui était tombé dessus par hasard, c’était vraiment un manque de chance pour le brun. Le Poufsouffle aurait vraiment voulu l’aider à partir et à ne pas avoir à attendre les bêtises de l’autre Serpentard. Malheureusement, le rouquin aux yeux vairons n’était pas capable de faire face à la menace seul, et de toute évidence, il était déjà trop tard. Mark devait être un sorcier particulièrement hargneux et rancunier, il suffisait de voir son attitude négative.

D’ailleurs, ce dernier semblait sortir de ses gonds doucement. Il ne devait pas comprendre les insultes de son frère de Maison, mais cela devait lui taper sur le système. Après tout, il ne fallait pas être Einstein pour comprendre que Winters se fichait de sa poire, et qu’en plus de cela, il le provoquait ouvertement. Et puis, le Serpent insinuait que Mark ne pouvait se défendre seul, ce qui était certainement une grande erreur. L’homme semblait parfaitement prêt pour le combat, la bagarre. A en voir son regard, il avait une haine pour les sorciers effacés tel qu’Elliot et pour les né-Moldus tel que Dean. Une sacrée équipe qu’il aimerait certainement exterminer de Poudlard.

Puis tout à coup, alors que le professeur de Soins attendait un geste, il vit le brun brandir sa baguette puis prononcer un sortilège. Il s’agissait de Flipendo, utile pour attaquer l’adversaire sans toutefois être un sort remarquable. En effet, le rouquin qui n’était pas très doué en magie était capable de faire la même chose, bien que la puissance puisse différer.
Bien sûr, l’autre Serpentard, bien qu’un peu surpris, n’eut aucun mal à dévier l’assaut d’un geste de baguette. Il fallait être très doué pour réussir à se protéger d’un sort sans user d’un autre sortilège. Mark semblait encore plus sur les nerfs après cette petite surprise. Il lançait des éclairs avec ses yeux à son collègue. Elliot aurait vraiment aimé partir mais le château modifia légèrement sa structure afin de permettre aux sorciers de livrer bataille. La bâtisse qu’était l’école était vraiment magique, incroyable. Presque vivante.

Finalement, le déclencheur de ce combat se réveilla enfin, après avoir ricané à propos de la puissance du sort de Dean Winters. Il pointa d’un geste rapide et précis sa baguette sur l’autre Serpentard, ne lui laissant aucune chance pour esquiver.

« Incarcerem ! » lança-t-il avec fureur.

La magie opéra, et des cordes apparurent tout autour du corps du né-Moldu. Elles se lièrent ensuite afin d’entraver ses mouvements pendant un moment. Mark porta ensuite son attention sur Elliot Scamander, toujours passif. Ce dernier observait la scène sans savoir quoi faire. Le combat, même magique, n’était tout simplement pas son fort. Mais le mauvais garçon était menaçant, il souriait narquoisement et s’approcha de Winters avant de s’adresser au sorcier roux.

« Bah alors ? Je pensais que tu étais capable de mieux, Sang-De-Bourbe. Surtout avec une grande gueule pareille.

En plus, t’as vraiment pas de chance. Être en équipe avec le pire professeur de l’histoire de la magie, c’est vraiment trop drôle ! »


Néanmoins, tandis que le vantard s’exclamait, il n’avait pas vu que la mauviette venait de sortir son arme de sorcier. Le professeur dont il était question se dépêcha ensuite pour viser quelque chose à l’arrière du Serpentard et prononça le sort suivant :

« Accio casque ! »

Il y avait une armure complète non loin d’eux, et Elliot venait d’attirer le casque de l’objet à lui. Malheureusement, la Serdaigle qui était restée en retrait avait vu le coup venir. Il fallait croire que la jeune femme avait le regard posé sur le professeur des Créatures depuis le début. Une vraie couverture pour Mark, une vraie preuve d’intelligence. De fait, Karina avait dévié l’assaut grâce à un sort Protego qui avait fait barrage contre l’objet de métal. Celui-ci retomba sur le sol en faisant beaucoup de bruit.

Le Serpentard reniflait, trouvant certainement l’action du Poufsouffle pathétique.

« Un blaireau fourbe, j’aurai tout vu ! »

Pour dire la vérité, Elliot n’avait pas voulu être fourbe. Il voulait simplement tenter d’assommer l’homme d’une manière discrète. Finalement, il semblait que le geste du sorcier et professeur ne fut pas vain. Un préfet, alerté par le bruit était arrivé sur les lieux, en colère. C’était un de chez Gryffondor. Il lança un regard noir à Mark et s’exprima :

« Qu’est-ce que vous faites ? Vous devriez plutôt vous rendre en cours ! Toi Mark, je t’ai dit que je t’avais à l’œil mais tu recommences.

En plus, tu impliques Karina et… N’est-ce pas le professeur de Soins ? Tu devrais penser à autre chose, Scamander ! Vous tous, vous allez me suivre. Monsieur Dragonclaw s’occupera de vos cas. »


Sur ce, le préfet libéra Winters sur sortilège et tourna des talons, tout en dissipant la barrière créée par le château. Le match était donc terminé. Mark pestait mais ne résista pas, Karina était silencieuse. Quant à Elliot, il adressa un regard désolé au brun avant de s’avancer pour suivre le Lion Doré. Direction le bureau du Directeur.

_________________
"It was open ?" "Just a smidge..."


Elliot has troubles in #e0a982 | Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Dean Winters
The Bean
avatar
Messages : 50
Date d'inscription : 16/12/2016
Mer 4 Jan - 23:04

ft. Elliot Scamander

ft. Dean Winters

「 Glad To Meet You 」


Dean se doutait bien que son sortilège ne ferait pas grand mal. En effet, étant un né-moldu et ayant conscience de la différence de niveau, le russe ne s’attendait pas à ce que son sort ne fasse beaucoup de dégâts. Cependant il avait du mal à croire qu’il était si faible que Mark puisse le dévier d’un simple geste, sans même une incantation. De ce que Winters se souvenait qu’on lui ait dit, il fallait prononcer le sort pour que ça marche et pour qu’il soit à sa pleine puissance. Ne rien dire, c’était prendre un risque. Et l’autre Serpentard n’avait pas hésité une seule seconde.

D’ailleurs, la différence se fit encore plus sentir quand le Cinquième Année lança son propre sort, en contre attaquant. Aussi rapidement que son geste, des cordes se mirent à entourer le corps de Dean et il se retrouva bloquer, incapable du moindre mouvement. Le combat était terminé avant même de commencer pour lui. Voilà de quoi bien l’énerver encore plus.

Dean n’était pas une personne méchante, mais son impulsivité lui valait de s’attirer pas mal d’ennui. Ce n’était pas la première fois, déjà en Russie il avait été pris par des raclées, ou en avait mis. Mais là, ce n’était pas la même histoire. Winters n’avait pas pour habitude d’abandonner. Il n’était pas non plus mauvais perdant et savait reconnaitre la défaite. Mais là, il avait l’impression de ne pas avoir pu faire tout ce qu’il pouvait.

De plus, Mark se rapprocha, comme si il avait tout son temps. Comme si il avait gagné. Ce qui n’était pas faux non plus. Il se montra aussi désagréable qu’avant. Et alors qu’il parlait, Elliot tenta à son tour d’intervenir. C’était sans compter sur la Serdaigle, qui le contra aisément. Ils étaient mal barrés.

Heureusement, avant que ça ne dégénère, un Préfet fit son apparition, mettant fin au duel. Il les convia aimablement dans le bureau du Directeur, non sans délivrer Dean du sortilège. Le brun se mit à marcher en silence, se postant naturellement entre un Mark pestant et Scamander. Arrivés devant une étrange statue, le Gryffondor prononça le mot de passe, Magyar à Pointes.

Un escalier apparut et ils l’empruntèrent à tour de rôle.


_________________
 #17A531

Revenir en haut Aller en bas
Elliot Scamander
Poufsouffle Roux
avatar
Messages : 174
Date d'inscription : 16/12/2016
Age : 20
Localisation : Do you need me ?
Lun 9 Jan - 1:56
Glad to meet you.- ft. Dean the Bean -

Elliot Scamander

Dean Winters

Il leur fallait se rendre dans le bureau de Monsieur Aquila Dragonclaw, soit le directeur de Poudlard. Tout cela à cause d’une personne qui passait son temps à chercher des ennuis… A croire les dires du préfet. En effet, ce dernier avait déjà Mark à l’œil alors Elliot n’était pas étonné de voir que le Gryffondor n’avait même pas pris le temps d’écouter les paroles des élèves. Avec un Serpentard comme celui-ci, il y avait fort à faire et peu de temps devant soi. Le groupe dissident se dirigea donc avec le plus âgé à l’endroit désiré.

Ils arrivèrent donc face à une gargouille qui n’avait pas vraiment une belle tête. Cependant, l’enfant Scamander ne se lassait jamais de la voir. Il avait adoré cette statue en pierre dès son arrivée à Poudlard, avant tous les autres. Il était accompagné de Dragonclaw en personne ce jour-là, ce qui n’avait rien de surprenant lorsque l’on savait que lui et sa famille avaient des liens. Le rouquin savait donc qu’il fallait un mot de passe pour libérer le passage et s’il s’en souvenait bien, il s’agissait d’un nom de dragon. Cela ne manqua pas, le préfet se positionna face à la gargouille et parla doucement afin que personne ne puisse entendre. Néanmoins, le son fut réverbéré et les élèves derrière lui pouvaient entendre « Magyar à Pointes ». Elliot se félicita alors intérieurement, lui qui ne retenait pas souvent ce genre de chose. Il mit cela sur le compte de la nature du mot de passe : le nom d’un reptile aussi impressionnant et intéressant était difficilement oubliable.

Ensuite, la statue hideuse laissa sa place aux humains, dévoilant ainsi une entrée. C’était tout de même un stratagème compliqué pour simplement rendre visite à la personne la plus importante de l’école… Le sorcier et également professeur se demandait pourquoi il fallait faire tout cela pour voir Aquila. Peut-être était-ce par mesure de sécurité ? Dans tous les cas, il était temps pour le Poufsouffle, la Serdaigle et les deux Serpentard d’affronter le regard glacial de leur suppérieur. Ils passèrent par l’entrée à présent visible qui débouchait sur un escalier en colimaçon. Très étroit, il ne pouvait y avoir qu’une personne après l’autre. Karina passa donc la première, les hommes étant plus galants. Ou bien ils avaient peur… Elle fut suivit de près par son ami Mark, puis par Dean et enfin le professeur et le préfet.

Une fois en haut, il y avait une porte en bois et juste avant elle une des statues préférée du jeune homme à la chevelure de feu : un griffon. Tout fait de cuivre, c’était vraiment une belle pièce. Elliot Scamander adorait cette créature, c’était l’une de celles qu’il aimait le plus, bien que ce soit difficile de faire un classement. Il trouvait même cela dommage de cacher une si resplendissante œuvre d’art dans un endroit aussi sombre et caché… Mais soit, c’était comme cela depuis des années et des années, très certainement. Néanmoins le rouquin aux yeux vairons ne put s’empêcher de caresser très rapidement la statue. Le préfet ordonna ensuite aux élèves d’entrer et de ne pas le faire attendre plus longtemps.

Karina entra donc suivit des autres et n’osait pas avancer de trop. Le bureau se présentait donc au petit groupe, il était quelque peu à l’image de son propriétaire. Une salle magique qui s’adaptait à son propriétaire en somme. On trouvait donc beaucoup de livres, même des petites bibliothèques. Il faisait également un peu sombre bien que des bougies volantes étaient disposées un peu partout. Il y avait également des objets étranges, magiques ou Moldus, brillants ou anciens. Des curiosités qui devaient bien amuser Aquila Dragonclaw.

Mais ce n’était pas tout. Il y avait une grande tapisserie sur un mur principal, et cette dernière représentait un dragon. Il y avait également des petites sculptures qui avaient la forme de ce même reptile mais dans des postures différentes. Il ne fallait pas être un génie pour comprendre que le Directeur adorait ces grosses bêtes volantes ou cracheuses de feu… Même son nom était basé sur elles ! Cependant, les jeunes n’avaient pas le temps d’en savoir plus car ils entendirent un cri assez perçant. Elliot tourna la tête vers la source du bruit, reconnaissant de suite qu’il s’agissait de celui d’un phénix. En effet, Aquila possédait un animal de cette espèce.

Puis, ils furent accueillis par Monsieur le Directeur qui semblait passablement ennuyé par leur arrivée. Il regardait ses protégés avec un œil peu intéressé qui alla ensuite se poser sur le préfet. Celui-ci bégaya alors quelque chose :

« Monsieur le Directeur, je vous amène ce groupe d’élève. Ils étaient en train de livrer bataille dans l’enceinte du château… Pour de simples broutilles. J’aurais pu me charger de leurs cas moi-même, mais Troublesome a déjà été signalé plusieurs fois alors… J’ai jugé bon de l’amener avec les autres. »

Le grand brun qu’était Aquila fit un geste de main comme quoi tout était bien. Son regard transperça ensuite de part en part chacun des trouble-fêtes et il leur adressa finalement la parole.

« Oui, Troublesome… Je me souviens de vous. Je ne vais pas m’encombrer pendant trop longtemps. Tenez-vous à carreaux ou bien je devrais rédiger un papier. Vous savez, d’exclusion. »

Sans plus de cérémonie, Dragonclaw congédia le Serpentard d’un revers de main. Mark semblait fulminé de l’intérieur mais il n’ouvrit pas la bouche, trop intimidé. Ensuite, le Directeur planta son attention telle une lance sur la Serdaigle. Il secoua alors la tête, dépité par un tel comportement.

« Quant à vous, chère représentante de Serdaigle… J’en attends plus de vous. Ne vous laissez pas entrainer dans des affaires qui ne vous concernent pas directement. Vous êtes une jeune fille intelligente, ne gâchait pas votre potentiel.

Et comme vous n’auriez jamais dû prendre part à ce combat, j’enlève dix points à votre Maison. Que cela vous serve de leçon. »


La voix du maître de l’école était ferme et froide à la fois, c’était très désagréable. La pauvre Karina avait les larmes aux yeux, déçue d’elle-même et choquée par la sanction. Mark était celui qui avait jeté l’huile sur le feu, et pourtant, il n’avait pas fait perdre de point à sa Maison. Comme quoi le Serdaigle était cruel avec les siens. Certainement pour leur propre bien… Finalement Dragonclaw passa aux deux derniers sorciers après que la seule fille du groupe ait quitté la salle. Avant de s’adresser au Poufsouffle et au second Serpent, le Directeur demanda au Gryffondor de partir. Une fois à trois, le brun s’approcha des élèves en troisième année.

Il regarda Elliot dans les yeux et ce dernier baissa les yeux, peu fier d’être ici.

« Vous, c’est Winters, c’est cela ? Vous avez des problèmes à cause de votre sang je présume. Mais ne vous en faites pas, ceux qui sont comme vous sont très courants maintenant. Vous n’aurez pas de problème pour apprendre la magie à Poudlard. »

Pour dire la vérité, Dean n’avait rien demandé. Pourtant, l’homme avait pris la parole pour raconter tout cela. Il se fichait même de savoir si le Serpentard en avait quelque chose à faire.

« Je ne pense pas que vous vouliez réellement prendre la défense du professeur Scamander ici présent mais je vous remercie tout de même. »

Elliot se sentait très mal. Le grand Directeur était obligé de s’excuser en son nom, c’était très humiliant. Le rouquin aurait voulu que Dragonclaw congédie l’autre sorcier aussi vite que Troublesome… Mais son calvaire n’était pas terminé puisque le puissant Serdaigle reprenait la parole sans ménagement.

« Voyez-vous, si vous avez été attentif au banquet de rentrée, vous savez que vous avez avec vous le plus jeune professeur de l’école. On peut même dire que Scamander est trop jeune pour incarner ce poste. Néanmoins, je crois en lui, je connais sa famille. Les Créatures Magiques n’auront plus de secret pour vous grâce à son travail. »

L’intéressé aurait bien voulu se présenter sans qu’Aquila n’ait à le faire mais lorsqu’il avait voulu parler, le Directeur avait posé son regard d’aigle sur le garçon comme pour lui dire que cela était inutile. Le roux n’avait pas insisté, il connaissait cet homme à présent. Il faisait comme cela lui plaisait et non autrement.

« Néanmoins, vous devriez être plus prudent. Gardez le contrôle de vous-même ou bien cela pourrait vous jouer des tours… Sur ce, vous pouvez partir. Je dois m’entretenir avec ce pauvre Elliot, vous avez vu sa tête ? »

Le Poufsouffle ne faisait pas le fier, oui, c’était certain. Dean pouvait le voir s’il le voulait.

Avant que le Serpentard ne quitte la pièce, le sorcier à la chevelure rousse se tourna vers lui, un peu gêné.

« Je… J’aimerai vous remercier un peu mieux p-pour votre aide… Attendez-moi, s’il-vous-plait, à l’entrée du bureau. Je… Je vous y retrouve. »

Aquila esquissa un sourire avant de retourner à son bureau, signifiant ainsi au Serpent qu’il n’avait plus rien à faire dans cette pièce. Pendant ce temps, les yeux vairons du jeune professeur étaient posés sur Winters, presque suppliants. Néanmoins, il n’attendit pas de connaitre la réponse du brun et se dirigea vers Dragonclaw, tout en passant près du phénix de ce dernier.

_________________
"It was open ?" "Just a smidge..."


Elliot has troubles in #e0a982 | Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Hello, glad to meet you ~
» Ahem.. Please to meet you ?.
» Meet Up - 27 février BD Cosmos à Laval
» "Never be the same, if we ever meet again."
» 07. Hi, I'm Glenn ! Nice to meet you !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Carpe Retractum :: Poudlard :: Les salles de cours/couloirs :: Les couloirs-
Sauter vers: